Weekly brief

LES HEDGE FUNDS SE PRÉPARENT AUX ÉLECTIONS AMÉRICAINES

La campagne présidentielle a commencé aux États-Unis et les marchés attendent de savoir quel candidat sera finalement opposé à Donald Trump. La tournure que prendront les primaires du Parti démocrate devrait se préciser à la fin mars, puisque la distribution de 60% des délégués de district sera alors connue. Si aucun chef de file ne s’impose d’ici là, les marchés pourraient devoir patienter jusqu’à la fin des primaires en juin. La campagne de Bernie Sanders s’accélère, tandis que Pete Buttigieg et Michael Bloomberg semblent rallier une partie des électeurs de Joe Biden. La suite des primaires pourrait être cruciale pour que Biden regagne du terrain.

 

Les cours des actions américaines intègrent pour l’heure un risque électoral limité, comme en témoigne notre panier consacré à la présidentielle. Les marchés paraissent privilégier un second mandat de Trump et tablent sur sa victoire – à l’instar des paris en ligne, mais à contre-courant des sondages organisés à l’échelle nationale et dans les « swing states ». La progression de Sanders, considéré comme un adversaire plus facile à battre que Biden ou Bloomberg, n’inquiète pas les marchés dans l’immédiat. L’ampleur de la prime de risque pourrait en définitive dépendre du virage « centriste » ou « progressiste » qu’opérera le Parti démocrate. Quoi qu’il en soit, l’issue des primaires du « Super Tuesday » (le 3 mars) sera probablement décisive.

  1.  

Les rapports des gérants L/S Equity et Event Driven axés sur les États-Unis suggèrent aussi qu’ils anticipent un second mandat de Trump. Au regard de la prime de risque limitée, ils prévoient cependant un pic de volatilité en mars. Certains candidats prônent des changements radicaux : réforme du système de santé, morcellement des grandes banques et géants technologiques, interdiction de la fracturation hydraulique, augmentation des salaires et hausse des impôts sur la fortune et les sociétés. Les gérants estiment que les secteurs de la santé, de l’énergie, de la défense, de la finance et de la technologie seront les plus sensibles aux élections. Certains d’entre eux réduisent leurs expositions à ces secteurs, alors que d’autres renforcent leurs couvertures à l’aide d’options à long terme, qui restent abordables. Ils décèlent également des opportunités parmi les titres survendus, compte tenu de l’opposition que tout changement politique majeur rencontrerait au Congrès. Par ailleurs, ils s’attendent à ce que la mise en œuvre de telles mesures prenne du temps. Les gérants Event Driven prévoient que les entreprises accéléreront leurs activités avant les élections, dans une tentative de profiter de l’environnement actuel tant qu’il perdure – une tendance fréquemment observée par le passé.

Fonds Associés

Nom
Lyxor / Tiedemann Arbitrage Strategy Fund
Lyxor / Sandler US Equity Fund