Weekly brief

Quel sort pour les hedge funds pendant les turbulences d'octobre ?

Les marchés d'actions sont de nouveau repartis à la baisse la semaine dernière, l'indice S&P 500 cédant 3,1% sur une seule journée. Le 25 octobre, à la clôture, l'indice MSCI World affichait un recul de 7,6% pour le mois et une performance négative depuis le début de l'année. Sur fond de chute des rendements obligataires, la corrélation entre les performances des actions et celles des obligations est de retour en territoire négatif, au profit des stratégies diversifiées. Le crédit High Yield a vu ses spreads s’écartés, en euros comme en dollars. Si la correction a démarré sur fond de craintes de surchauffe de l'économie américaine et de la montée des rendements obligataires, c'est ensuite la croissance des bénéfices qui a suscité des inquiétudes, les investisseurs redoutant une chute plus rapide que prévu de ceux-ci aux États-Unis. Au cœur de la saison de publication des résultats, certaines sociétés ont publié des avertissements sur résultats  pour les trimestres à venir, parfois en rapport avec les frictions commerciales et le ralentissement de la croissance chinoise.

La semaine dernière, les stratégies à bêta élevé, telles que L/S Equity et Special Situations, ont grevé la performance des hedge funds. Au contraire, les stratégies à faible bêta, comme Merger Arbitrage, Relative Value Arbitrage, L/S Equity Market Neutral et CTA, ont signé une surperformance. En cumul mensuel, la stratégie CTA a sous-performé, pénalisée par les renversements de tendances observés plus tôt dans le mois dans toutes les classes d'actifs. Les stratégies de suivi de tendance ont toutefois été largement épargnées par la vague vendeuse de la semaine dernière.

À partir d'un échantillon de 192 fonds liquides dont les données vont jusqu'au 24 octobre, nous analysons plus en profondeur l'impact des récents mouvements du marché sur les hedge funds. L'image globale se rapproche de celle dépeinte par les indices de référence de hedge funds liquides. Les stratégies L/S Equity et Special Situations ont été les plus affectées par la correction subie en octobre, en raison de leur bêta important. Les stratégies à faible bêta évoquées ci-dessus ont surperformé, tandis que la stratégie CTA dégageait des performances intermédiaires. Comme d'habitude dans de telles conditions de marché, des cas particuliers ont été observés : une stratégie Global Macro a progressé de 17% par rapport au début du mois, une stratégie CTA à court terme a gagné 7% et une stratégie L/S Equity quasiment 5%. La moins bonne performance est à mettre à l'actif d'une stratégie Global L/S Equity, avec un décrochage de 13,5%.

Il nous semble peu probable que les actions puissent entrer dans une phase de marché baissier à moyen terme. Le niveau de volatilité paraît toutefois devoir rester élevé l'an prochain. Dans ce contexte, les stratégies alternatives semblent préférables aux classes d'actifs traditionnelles. La stratégie Merger Arbitrage suscite l'une de nos plus fortes convictions à long terme. En parallèle, les stratégies CTA et Market Neutral L/S conviennent désormais aux investisseurs pessimistes tablant sur une récession aux États-Unis. Enfin, les stratégies L/S Equity à biais variable pourraient apporter une certaine protection aux portefeuilles lors des replis et tirer parti des éventuels rebonds du marché. Sur notre plateforme, une telle stratégie perdait 20 pb en cumul mensuel (jusqu'au 23 septembre).

 

By LYXOR CROSS ASSET RESEARCH