Weekly brief

Préférez la stratégie Event-Driven aux L/S Equity

Les données publiées depuis début 2019 ne révèlent guère de ralentissement de la croissance, malgré la surveillance assidue de certains observateurs. Le marché de l'emploi reste dynamique et les enquêtes réalisées auprès des entreprises font état d'une activité manufacturière robuste en janvier. Dans la zone euro, au contraire, rares sont les signes prouvant que la décélération économique ait pu atteindre un plancher. Combinées à l'adoucissement de la Réserve fédérale, les disparités de croissance ont probablement contribué à la surperformance des actifs risqués américains par rapport à leurs homologues européens (actions et crédit à haut rendement inclus) depuis le début de l'année. En outre, le rebond des actions américaines a été alimenté par les secteurs cycliques, ce qui dénote un regain d'optimisme.

Les performances récentes des hedge funds ont été influencées par de telles évolutions du marché. Les stratégies plus sensibles aux secteurs cycliques, comme L/S Equity et Special Situations, ont signé une surperformance en janvier. Dans le même temps, les stratégies défensives ont sous-performé (Merger Arbitrage, L/S Equity Market Neutral, Global Macro/CTA), même si la plupart d'entre elles ont tout de même réussi à inscrire des rendements positifs.

Concernant les évolutions futures, nos opinions demeurent intactes. Nous continuons de privilégier les stratégies défensives telles que Merger Arbitrage et Fixed Income Arbitrage, et d'envisager les stratégies à bêta élevé – notamment les stratégies L/S Equity associées à un biais de marché long – avec prudence.

Toutefois, les investisseurs désireux de renforcer le bêta de leur portefeuille pourraient selon nous trouver davantage d'intérêt aux stratégies mixtes de l'univers Event-Driven, qui combinent des expositions Merger Arbitrage et Special Situations, qu'à la stratégie L/S Equity. Les stratégies Special Situations ont généré un alpha particulièrement important en janvier (sur la base des indices HFRI). Elles sont parvenues à surperformer l'indice MSCI World malgré une exposition au marché nette oscillant autour de 50%, à la faveur de leur sensibilité aux valeurs décotées (voir page 2). Le rebond des titres décotés et cycliques pourrait s'essouffler à moyen terme, mais la robustesse démontrée par l'économie américaine face aux pressions extérieures (ralentissement de la Chine et de l'Europe) laisse penser qu'il serait prématuré de jouer les Cassandre. Enfin, il est important de souligner que la performance des stratégies Special Situations varie très fortement selon l'indice de référence utilisé. Les indices mensuels, qui incluent des stratégies moins liquides, ont structurellement surperformé les indices quotidiens, qui comportent pour leur part des stratégies liquides. Dans ce contexte, la prime de liquidité a probablement largement contribué à la génération d'alpha de la stratégie le mois dernier.

By LYXOR CROSS ASSET RESEARCH